Séquence 4|12 de NOT et DEAD

NOT débarque (atterrit ?) sur zone… La zone, périphérique, plutôt que le centre-ville – cœur de ville. Les parkings plutôt que les rues (même piétonnes). Pourquoi ? Les rues, c’est mort… « Pourquoi j’serais l’seul con à rester en centre-ville ? » Considérer l’espace des parkings… 

Considérer l’espace des parkings… L’embarras du choix des places de parking ? Traverser un parking en diagonale ? La diagonale du vide des parkings. Survoler (en Caddie) les places réservées stationnement handicapé : le bleu du fond des piscines. 

Soient : les places de parking = le fond des piscines. — Plongeon. 

Traversée des lignes blanches. Passer la ligne blanche. Franchissement et chevauchement d’une ligne continue. Jean-Pierre — « Me prends pas pour un con… 

NOT — J’te prends pas pour un con… » 

Qu’est-ce qu’ils traversent ? Les parkings. L’étendue des parkings. L’étendue. Ils passent à l’horizon. 

Ils passent à l’horizon. Rejoignent le hérissement d’enseignes. Double crête. Vaguelettes. 

*

Tenez-vous à la crête : on enlève l’échelle (sociale) 


Les séquences de NOT et DEAD sont écrites à la suite du visionnage du film Le Grand Soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s