03|10

Grand Véhicule | Combles Aménageables | Dépôt Sauvage

Quelle conduite ma respiration… Je ne me détache pas de la respiration. Partout où je vais, je ne m’en sépare jamais. Quelle inspiratrice… Et grand véhicule… Ma respiration me conduit dans des endroits qui sont eux-mêmes des respirations. Endroits de respiration qui sont des carrefours de respirations : au carrefour des respirations, et encore, car ce n’est jamais tout, aux confins… Ici, confins des respirations et de ça, là, genre : Vous faites ça chez vous ? Ma respiration — Ma respiration me suit partout… ne se détache pas de moi. Qu’est-ce qui m’amène ? C’est encore elle. Je la trouve partout, et partout ailleurs. Je ne sais pas vous mais… J’ai l’impression que ma respiration me devance, m’attend, elle m’aspire… Toujours là… Ma respiration me conduit dehors : ma respiration m’appelle en l’air : je réponds à tous ses appels — je prends une respiration d’appel, quel cabot… Mais quoi ? Quand je cours, tout concourt… Là un dépôt sauvage… Et c’est encore ça : un dépôt de respirations.

Encore un sujet respiration | Un sujet de respiration | Plus de sujets respiration | Quelle solution lumière pour vos combles ? | Un rêve de combles | Bien aménager un petit espace sous combles | Agrandir sa maison : pourquoi choisir l’aménagement des combles ? | 10 idées d’aménagement malin sous les combles | Suite parentale sous combles ? | Agrandir visuellement les combles | Grâce à l’installation des fenêtres de toit velux* illuminez vos combles | Surélever sa maison | Abaissement de plancher | Combles aménageables ou combles perdus : définitions et solutions | Ventiler | Aérer | Ouvrez vos combles | Comment profiter de la vue depuis vos combles ? | Le prix d’une isolation de combles aménagés ? | 20 idées déco pour donner de la personnalité à vos combles | Do-It-Yourself : Comment créer des rangements sous combles | Les effets de couleurs tendance sous les combles | *velux est la contraction de ventilation et de lumière | Comment exploiter les coins perdus dans les combles

Il joue avec les mots. Inconscient… Il croit qu’il joue avec les mots. Il croit qu’il sait à quoi s’en tenir, avec les mots. Quel coureur… — Je cours autant que je peux, avec le temps, ce n’est plus courir. C’est un rendez-vous, respirer. Quel grand bain… Je cours ça, la naissance, cette détresse, de chaque jour, le dehors, le pénétrer. L’activation de ma respiration avive mon imagination… Par exemple : pour respirer, pour vivre, pour le cadre de vie — j’imagine quelqu’un, un particulier — quelqu’un a effectué… ou quelqu’un s’est rendu l’auteur, je veux dire, coupable d’un dépôt, illégal mais la cause est juste : rénovation du cadre de vie. Quelqu’un pour un trou dans le toit, un velux, abattre une cloison, a fait le vide dans la maison, de l’espace, le ménage, débarrassé, sans déclaration de travaux ni permis et sous peine de poursuite, a lâché là du lest… Pour vivre, quoi… Moi, mes yeux tombent là-dessus… Et je suis… comment y échapper… J’imagine l’énergie qui s’est employée là, et l’oxygène de l’air, brûlé, les expirations dans l’air avec l’effort, combien ? Combien de mains pour se donner de la respiration, de l’air, de l’espace, de la lumière… un peu de légèreté ? — Le branleur… Je vais te l’enlever… Je vais te me le noircir à défaut, à gros trait… Mon sujet respiration — Je veux te respirer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s