De forme noire

(…) Au pied non, à la tête de mon ombre. Polie et douce ou lisse et courbe comme un mobile ou un ménisque. Un os. Un loup : le contour doux et comme lové, abandonné (mêlé de terre). Ou bien de forme contournée entre une mandibule (fracturée) et une clavicule : noire. Noire caoutchouc, noire matité, mate et noire courbure (incurvation?) comme d’un joint, joint caoutchouc de portière, ou de siphon, avec une déchirure plus noire encore. Une tranche plus nette encore : ronde. La rondeur d’une moufle, les moufles pattes qu’on trouve sur FETCH : en aplati. Ou l’arrondi, la forme des masques de sommeil qu’ils ont chez MUJI. L’air souple, ou d’une moufle retournée, ou comme coupée dans le caoutchouc de joints d’étanchéité, de dilatation, de carter, de hublot… Aussi grande qu’une bouche ouverte. Aussi ouverte qu’une bouche. Assez grande pour ma bouche. Quelle belle découpe. Quelle bonne surprise. La prendre, la tenir du bout des doigts et la lever à contre-jour sur fond du ciel… Comme si du ciel tombait une bouche ouverte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s