Pourquoi pas le transport

Vous êtes bien à bord de l’Eurostar… Ou encore… Vous prenez votre Thalys du milieu de la journée… Déjà… Vous attendez ce moment… suite où la grande vitesse et pourquoi pas le transport en commun vous enverront en l’air au bout de quelques minutes seulement de chevauchée ou d’un titillement sans arrêt de l’horizon et vous offriront, en plus d’un sentiment d’intense stabilisation, en écran panoramique la vue aérienne Oui… aérienne des zones logistiques de la Vallée de l’Oise, ses châteaux, Parc logistique Paris Oise vous dit Maps et son port fluvial à containers… En pleine lumière… ce moment que vous goûtez déjà où vous vous demanderez Pourquoi prendre l’avion ?… Reprenons… La vague de la grande vitesse vous porte… Depuis quelques instants déjà la grande vitesse tantôt vous projette à ras des champs, tantôt légèrement vous soulève : là une ferme fortifiée et vous vous souvenez que vous n’êtes pas un hibou, ainsi passez-vous incessamment de remblais en déblais dans l’incapacité qui vous inclut À cette vitesse! d’épouser les ondulations du sol, voilà que vous précipitez entre des murs de terre et de végétation rase et non désirée : ni plus ni moins qu’une tranchée, le terrain maintenant se presse presque à la vitre et votre nez aussi se rapproche sensiblement Ça approche… de ce à quoi vous vous attendez — et vous pourrez après cela, cet acmé, entreprendre de dormir — et qu’annonce à peine — ou le temps de l’annonce en est si condensé, il ne tient pas même en un petit mot, qu’il surprend chaque fois — un double… un court… deux dont un très court… tunnel : flash noir — néons et mon visage… flash blanc… noir… enfin la libération dans l’air, vision aérienne, vallée entière, lumière entière, entièrement zones logistiques etc. Dans votre extase vous n’entendez pas, bien sûr, le cri de cette double bouche du tunnel et sa propagation, sa déflagration à travers les environs, Vallée de l’Oise, Verberie (Oise), limite septentrionale et fin topographique de l’Ile-de-France, sa fin en beauté — sa fin en l’air…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s